Le minimum matériel survivaliste - partie 3

Le minimum survivaliste - partie 3


La première partie se situe ici.

Pour ceux qui débutent, ne vous préparez pas à hypothéquer votre maison, cela ne sera pas nécessaire.


Matériel essentiel: régulation thermique (0 à quelques milliers de $)

La régulation thermique peut être simplement endogène sous des climats plus hospitaliers ou exogène sous des climats comme celui du Québec.

Les régions qui ont un climat plus doux, c'est à dire celles où le mercure plonge rarement voire jamais sous zéro peuvent se passer de chauffage central ou d'unité de chauffage. Attention: une unité de chauffage n'est pas une unité de cuisson sauf si elle a été conçue comme telle.

Les maisons paysanne médiévales européennes n'étaient pas "chauffées". Elles avaient un foyer où un petit feu brûlait et destiné principalement la cuisson des aliments. La fonction chauffage du foyer était marginale. Les gens se vêtaient davantage l'hiver pour réguler la température corporelle et mangeaient et buvaient chaud.

Les inuits du passé vivaient dans leurs igloos à peine au dessus du point de congélation.

Des vêtements chauds disposés en couches superposées peuvent maintenir très correctement la température corporelle pour de très longues durées. Évidemment, ce n'est pas le confort moderne du chauffage central. Dans les climats humides comme le Québec privilégiez des fibres naturelles et dans les climats plus secs, des fibres synthétiques.

Mais cela ne suffit pas: il faut manger et boire chaud, régulièrement, de là l'utilité d'un réchaud.


Pour les régions climatiques plus froides comme le Québec où le mercure peut descendre sous les -30 et où on peut connaître un mois entier dans que le mercure remontre au dessus de -20 (comme en 2015...), il est nécessaire d'avoir un chauffage d'urgence indépendant. Ceux qui n'ont pas d'unité permanente de chauffage alternatif ou qui n'ont pas de chauffage indépendant de la Distribution (électrique, huile, gaz) devraient y pallier par une unité de chauffage temporaire, local (une seule pièce chauffée) ou d'appoint.

On peut opter pour des unités de chauffage d'appoint au propane (150$), des poêles à bois dits "de camp" (120 à 250$ + le tubage de la cheminée et les fixations) qu'on peut installer et enlever facilement..

Tout dispositif de chauffage d'appoint produisant beaucoup de gaz de combustion doit être préalablement étudié et déployé afin d'en vérifier la fonctionnalité et de s'assurer qu'il est sans danger.



Matériel essentiel : production d'électricité (20$ à quelques milliers de dollars)

J'ai longtemps hésité avant de qualifier de "matériel essentiel" de quoi produire de l'électricité.

Considérant le grand nombre de gens possédant des appareils électroniques et pour beaucoup, leur grande dépendance à ceux-ci j'ai décidé d'inclure du matériel relié à la production d'électricité.

Il existe deux catégories de matériel utilisant l'électricité: les appareils à bas voltage continu (utilisant des piles) et les appareils à haut voltage alternatif (utilisant le secteur).
Les petits appareils utilisant des prises USB pour leur recharge ou encore des piles à base voltage (1,5 à 3,7 volts) peuvent être rechargés avec des équipements peu couteux.

Bas voltage continu: 

Pour moins de 10$, vous pouvez convertir un outil électrique de maison en chargeur à manivelle. Doublez de montant et vous pouvez trouver un chargeur à manivelle dédié.

Le courant produit sera stocké dans des accumulateurs (15-50$) qui serviront à recharger les appareils électroniques.

Des panneaux solaires portables (30-60$) peuvent fournir de l'électricité sans effort mais avec une fiabilité qui dépend de l'ensoleillement.

Haut voltage alternatif:

La technologie de génération d'électricité repose la plupart du temps sur la production de courant continu stocké dans des piles à haute capacité et converti en courant alternatif. Ce genre d'installation est très couteuse. Les panneaux solaires ou les éoliennes ne sont pas chers (150-600$): ce sont les batteries et les onduleurs, c'est à dire les capacités de stockage d'électricité et de conversion de courant qui le sont.

On peut utiliser aussi de l'électricité sur demande via des groupes électrogènes (160$-8000$) mais ceux-ci dépendent de carburants qui peuvent devenir rares ou très onéreux.



Matériel essentiel : transport de charges (0$ à quelques milliers de $)

Il ne sera pas question de véhicules moteurs qui sont courants certes mais qui dépendent des carburants (et des routes carrossables).

Se déplacer et surtout, déplacer des objets peut devenir une grande nécessité. Pour les petites charges (en poids et en volume) nous avons nos mains et nos pieds mais dès lors que la charge est plus volumineuse ou lourde, nous avons besoin d'assistance.

Quand on demande aux survivalistes comment ils pourvoiront à leurs besoins de chauffage et de cuisson sans électricité ou gaz, ils répondent tous, de manière très majoritaire, par du bois et des poêles à bois.

Or, du bois, il en faut et ça finit par être lourd.

Un sac à dos de qualité (150$ et plus) ou une simple armature de sac à dos et du cordage permettent l'emport de plusieurs kg de matériel encombrant, comme des fagots de bois ou des buches notamment.

La plus merveilleuse invention humaine est et demeurera la roue. Deux roues reliées par un essieu permettent de transporter de grandes charges sur de longue distances sans dépense énergétique démesurée.

On peut utiliser des charriots à bras, des brouettes, des remorques à main qu'on achètera (50$ et plus) ou qu'on fabriquera avec des composants récupérés, auxquels on peut ajouter un tracteur sous forme de vélo (150$ et plus).

Le cas échéant, ces moyens de transport de charge deviennent aussi des équipement critiques si une évacuation devient nécessaire.


Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Marc Desmeuzes a dit…
Merci Vic pour toutes ces vidéos très instructives !
Pour ce qui est d'une roue de brouette, je conseille fortement une roue en dur (comme les brouettes de maçons), car mon expérience personnelle me dit que les brouettes de jardiniers avec des roues en caoutchouc, ça se dégonfle souvent avec l'usage. Bonne continuation !
Anonyme a dit…
bonjour , pourriez vous donner plus de renseignements sur la transformation de l outil electrique en bas voltage continu, que peux t on recharger avec ça ? je trouve le concept interessant pour les situations d urgence, peut t on l improviser avec les moyens du bord? c est interessant meme si on a un materiel dedié on peut apprendre au voisin a se débrouiller tout seul pour recharger son mobile, sa lampe, peut on recharger un petit ordinateur portable? merci d avance pour votre réponse
M Hamli a dit…
Une question un peu hors sujet,
si on met des graines de tournesol dans un sac mylar, est-ce qu on peut les conserver aussi longtemps que le riz par exemple?
Car on dit que les graines de tournesol ne peuvent pas être conservé plus de 6 mois...
Anonyme a dit…
Bonjour vic

Concernant ta première vidéo, la régulation thermique.
Si tu avais un choix à faire lors de la construction d'une maison, que choisirais-tu comme système de chauffage?
Il me semble que par chez toi, c'est l'électricité qui prime. Vu les tarifs relativement bas dont la population Québecoise bénéficient est-ce réellement un choix judicieux.
Nous chauffons au bois par obligation, nous n'avons pas le gaz et l'électricité n'est pas gratuite en métropole.
C'est bien mais le bois à également ses inconvénients.

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Boites de conserves: un choix intelligent

Débuter intelligemment en survivalisme: Attitude